Dans le monde moderne, le dirigeant n’a plus le monopole des idées ou des décisions. Il peut désormais compter sur tout le personnel pour s’inspirer et dénicher les meilleures stratégies pour le bien de la structure. Mais, si la gestion se démocratise, il faut préciser qu’il y a une limite. Il est important que le leader n’excède pas un certain niveau de démocratie dans son entreprise au risque de se faire prendre de haut par ses subordonnés.

C’est peut-être pour connaître la limite de cette démocratie que vous faites actuellement des recherches. Dans ce cas, l’on vous recommande de faire un tour sur le site « Accro à L’organisation ». Vous y retrouvez un article qui aborde le sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here